Login LogoLogin

Mobile Menu

Back to written press

visiom

Le CSEPR débloque 250 000 $ pour retenir les jeunes

Par : Frédéric Hountondji

Le Centre de services à l'emploi (CSEPR) a trouvé une solution à l'exode des jeunes ainsi qu'au manque de main-d'oeuvre qualifiée dans Prescott-Russell et investit 250 000 $ dans un nouveau programme de bourse Relève emploi.

Dix élèves de 12e année seront choisis annuellement dans le cadre du programme. On garantira à ces derniers l'obtention d'un emploi à la fin de leurs études pourvu qu'ils acceptent de rester dans la région. 

Les postes qui leur seront présentés proviendront des employeurs qui ont de la difficulté à trouver une main-d'oeuvre qualifiée. Ceux-ci vont soumettre leurs offres d'emploi au comité de sélection du CSEPR qui en retiendra 10. Ces emplois seront affichés dans les écoles participantes, qui relèvent des conseils scolaires catholiques et publics, francophones et anglophones.

Les employeurs viendront dans les écoles pour passer les entrevues avec les élèves intéressés. Ceux-ci auront déjà été bien préparés par le Centre.

Un étudiant qui réussit son entrevue devra signer une entente avec l'employeur et le Centre de services à l'emploi. "Pendant qu'il est encore en 12e année, on va signer ce contrat et on lui donne d'abord 500 $ au moment de la signature", a expliqué Lynda Tessier, agente de services aux jeunes au CSEPR. L'élève va faire ses études. Il peut venir travailler pour son employeur pendant l'été et quand il aura obtenu son diplôme, il reviendra chez l'employeur occuper le poste pour lequel il avait signé."

Façon innovatrice

Après une période de probation de trois mois dans la société, le Centre de services à l'emploi versera au nouvel employé 4 500 $ en plus des 500 $ qui lui avaient été donnés. "Ça fait un total de 5 000 $ pour favoriser son retour dans la région et donner une main-d'oeuvre qualifiée aux employeurs de la région," a développé Mme Tessier.

Ce sont donc 50 000 $ que le CSEPR mobilisera chaque année pour pouvoir faire venir dans la région 50 jeunes en cinq ans. André Roy, directeur général du Centre trouve dans cet investissement une nouvelle manière pour son établissement d'apporter sa contribution au dévbeloppement économique de Prescott-Russell. 

"Nous sommes un organisme à but non lucratif et pour nous, les surplus qu'on a générés durant les années, on les réinvestit dans la communauté. Avec les 250 000 $ que coûte le projet, c'est une façon innovatrice qu'a a choisie pour investir dans la communauté," a-t-il fait valoir.

M. Roy a souligné qu'une de leur priorité du programme de bourse Relève emploi est de présenter aux 50 jeunes des offres "très variées avec des salaires qui vont être très compétitifs." Le projet a été présenté à la presse le 23 janvier, au bureau du CSEPR à Hawkesbury.

Address Contak